Le régime Paléo est-il vraiment adapté à notre société ?

Vous désirez avoir une meilleure forme physique et perdre du poids ? Optez pour le régime Paléo ou paléolithique. Son principe est très simple : adopter une alimentation identique à celle de nos ancêtres de la période préhistorique, en privilégiant certains aliments et en évitant d’autres. Mais ce type de régime est-il adapté à notre société actuelle ? Explications.

regime-paleo

Le régime paléolithique en bref 

Le régime paléolithique ou préhistorique également nommé régime des chasseurs-cueilleurs, proscrit les légumes secs, les laitages, le sucre, le sel, les huiles et les céréales. Il pourrait constituer la solution idéale face à différentes maladies modernes. Ce régime repose sur des aliments mangés jadis par nos ancêtres avant que n’apparaît l’agriculture. Le paléolithique a débuté il y a de cela 2,5 millions d’années et s’achève avec le néolithique il y a de cela 10000 à 12000 ans. Ce régime se compose essentiellement de feuilles, de plantes non cultivées, de gibier, de coquillage, de fruits et fleurs, de poissons, d’oiseaux, d’œufs, de tubercules et de petits animaux comme les insectes. Sur certains points, le régime paléo ressemble au régime que le Dr Jean Seignalet a fait connaître afin de combattre les maladies auto-immunes. Ce régime exclut les laitages et le gluten.

Les atouts du régime paléo

Les recherches menées sur les chasseurs-cueilleurs du 20ème siècle, prouvent qu’un pareil régime alimentaire pouvait éviter le syndrome métabolique et l’obésité et qu’en dépit d’un apport de calcium plus faible comparé à celui d’un régime riche privilégiant les laitages, il conserve la santé osseuse d’une manière plus efficace. De plus, ce régime détient certains avantages comme celui de pouvoir prévenir certaines maladies courantes de la société moderne comme le diabète, les troubles cardio-vasculaires voire les cancers. Et comme tout régime digne de ce nom, le régime préhistorique permet d’obtenir et de conserver un poids idéal.

Le principe sur lequel se fonde le régime préhistorique

Régime tendance en France mais aussi en Outre-Atlantique, le régime paléo se base sur la supposition que l’alimentation contemporaine ne s’adapte génétiquement pas à l’espèce « Homo sapiens » et qu’il est préférable de consommer ce que mangeaient jadis les premiers hominidés, à l’époque où ils étaient encore chasseurs-cueilleurs. A l’origine du régime paléolithique, le Dr Boyd Eaton énonce en effet vers les années 80 la supposition qui suit : les gènes de l’homme ne sont plus adaptés au mode alimentaire actuel. Le mode alimentaire paléolithique peut alors être vu comme un régime adapté à la nutrition moderne. Car en fait, le patrimoine génétique de l’homme est resté inchangé depuis 40 milliers d’années, tandis que les régimes alimentaires ont évolué au fil des années. C’est de cette désynchronisation que découlent certaines maladies dites de civilisation.

Adapté ou non à la société actuelle ?

Bref, si on part de la théorie selon laquelle les gènes sont mieux adaptés au régime paléo, il serait donc plus sain pour les consommateurs contemporains de reprendre une alimentation ancestrale et naturelle, celle qui est la plus génétiquement adaptée à la race humaine. La société actuelle devrait ainsi se pencher un peu plus sur ce type de régime car apparemment, il pourrait apporter plus de bienfaits que de méfaits et qu’il s’avère plus approprié au patrimoine génétique de l’homme.

Marina

Marina est une blogueuse et fashionista invétérée. Elle a lancé le magazine femmedigitale.net pour pouvoir s'exprimer sur des sujets féminins.