L’épilation au laser : à essayer !

Vous en avez assez de vos poils récalcitrants ? L’épilation au laser est une solution plus longue durée pour en finir définitivement (ou presque) avec la cire, le rasoir, la crème dépilatoire… Voici ce qu’il faut savoir sur l’épilation au laser.

Qu’est-ce que l’épilation au laser ?

Le laser agit sur le poil en envoyant des radiations, retenues par la mélanine du poil. Les radiations atteignent la racine du poil, le chauffent et le détruisent de cette façon. Cela garantit une épilation définitive, ou plutôt de longue durée car il faut prévoir une ou deux séances de rattrapage… tous les 8 ans !

Quelles précautions prendre ?

L’épilation au laser est considérée comme un acte médical en France et ne peut être réalisée que par un médecin possédant une formation particulière, comme un dermatologue ou un centre de médecine et chirurgie esthétique.en effet, il existe quelques risques liés au laser comme :

  • la brûlure, qui survient surtout en cas de mauvais réglage de la machine
  • la dépigmentation, occasionnée par une exposition au soleil par exemple ou à l’utilisation du laser sur une peau trop foncée.

Sur une peau trop claire, le laser ne fonctionnera peut-être pas de manière optimale car il n’aura pas assez de mélanine à suivre. De plus, si le laser est utilisé sur une zone où le poil est trop fin ou si le patient connaît des dérèglements hormonaux, alors le laser peut stimuler la repousse du poil au lieu de la réduire. Les femmes enceintes ne doivent pas avoir recours à l’épilation au laser.

Avant de pratiquer l’épilation au laser, le patient doit prendre rendez-vous avec un dermatologue ou un responsable d’un centre laser près de chez lui. Il faut réaliser un devis pour les zones à traiter et tester la machine sur les zones en question.

Le laser : pour qui ?

Plus la couleur de la peau et celle du poil sont contrastées, plus le laser est efficace. L’épilation au laser est particulièrement adaptée aux personnes à la peau claire et aux poils foncés. Néanmoins, depuis quelques années s’est développée une technique de laser spécifique dédiée aux peaux mates (mais pas noires) : le laser NdYag. Cette technique est un peu plus douloureuse que l’épilation au laser “classique” mais tout aussi efficace. Si vous êtes un peu douillette, il est possible d’appliquer une crème anesthésiante environ 1 à 2 heures avant l’épilation. Il faut appliquer des couches assez épaisses afin que la peau reste en contact avec le produit jusqu’à l’épilation, ce qui peut se montrer assez contraignant.

En combien de temps voit-on les résultats ?

L’épilation au laser s’effectue sur les poils en phase de pousse (donc environ 15 à 20% des poils) car ils produisent plus de mélanine. Il faut prévoir plusieurs séances et les espacer de 4 (pour les aisselles ou le maillot) à 8 semaines (pour les cuisses et les zones où les poils poussent plus lentement). Entre les séances, il ne faut pas s’exposer au soleil.

Avant une séance, il convient de raser la zone à épiler. Après le passage de la machine, la peau peut rougir légèrement et les poils brûlés former de petits points noirs, pas toujours très esthétiques. Après une semaine, ils se mettent à tomber. Environ 20% d’entre eux ne repousseront pas. Il faut ensuite attendre que de nouveaux poils en phase de pousse… poussent et il faut recommencer l’opération jusqu’à ce que les poils ne repoussent plus. Il faut donc s’attendre à quelques mois assez compliqués avant d’avoir la peau douce de vos rêves. Le mieux est de commencer une épilation au laser environ deux mois après sa dernière exposition au soleil d’été.

Une séance dure entre une heure pour une grande zone (cuisses), 30 minutes pour une zone moyenne (aisselle) et 15 minutes pour une petite zone (lèvre supérieure).
Pour en savoir plus, consultez ce blog.

Clémence