Ces filles qui font des sports d’homme

Choisir un sport habituellement réservé aux hommes, cela n’est-il pas musclé ? Cela nous fait notamment penser à Audrey Zitter, la première femme à entraîner une section masculine de l’Elite (rugby à XIII). Il faut dire qu’en France, quand une femme finit à la tête d’une équipe masculine de haut niveau, c’est qu’elle l’a vraiment voulu. C’est aussi le cas pour Anna, Elsa et Marine, trois femmes évoluant avec bonheur dans une activité sportive quasi-exclusivement réservée aux hommes.

Réussir à soulever des montagnes

« Pour moi, le ballon ovale est bien plus qu’un passetemps », affirme cette rugbywoman de 28 ans. « J’y ai retrouvé un état d’esprit que je n’ai pas pu trouver dans d’autres activités ! » C’est en effet grâce au rugby qu’Anna a pu surmonter tous les obstacles auxquels elle a dû affronter dans sa vie. Tout a commencé au lycée, elle est aujourd’hui à la fois joueuse et entraineuse au sein du club de Rugby à XV de sa commune. « Le rugby m’a donné la force qu’il fallait, je suis motivée dans ce que je fais, j’ai envie de réussir, c’est toujours comme ça ! » déclare-t-elle fièrement. Anna est en effet aujourd’hui à la tête de son propre entreprise, après avoir créé en 2010 une marque de vêtements de sport.

Acquérir plus de confiance en soi

Plutôt timide à ses débuts, Elsa n’est plus la même aujourd’hui : c’est une boxeuse professionnelle ! « Mon père pratiquait la boxe anglaise, c’est lui qui m’a tout appris… alors que je n’avais encore que 7 ans ! confie-t-elle. Commerciale au quotidien, Elsa est pourtant une habituée des coups. « Pour camoufler les hématomes, je suis une pro ! ». Cette jeune femme travaille en effet auprès d’une enseigne spécialisée dans les produits cosmétiques, notamment le maquillage. Quatre fois par semaine, Elsa s’entraine aux côtés d’hommes dont elle a su forcer le respect, mais aussi auprès de femmes comme elle, de vraies combattantes affirme-t-elle si bien.

Gagner le respect des hommes

« Qui a dit que le Motocross n’était pas un sport de filles ? » lance fièrement Marine, petit bout de femme de 26 ans. Du haut de ses 1m60, elle assume complètement sa passion pour le Motocross. « Je pilote une moto depuis l’âge de 9 ans, mon père est motocrossman, mon grand-père l’était aussi », confie-t-elle. « Je n’ai commencé à pratiquer le motocross que vers l’âge de 15 ans. J’allais dans les champs pour apprendre à contrôler la Kawasaki que m’on père m’avait offerte… », ajoute-t-elle. « Je ne voulais pas ressembler aux bonhommes de mon quartier, je voulais leur respect, et je l’ai eu ! » déclare-t-elle avec satisfaction. Car Marine est aujourd’hui une motocrosswoman professionnelle, participant dans plusieurs courses en France, ainsi qu’à l’international.

Et vous ? Ne seriez-vous pas tentées par un quelconque sport d’homme, histoire de récupérer un peu de votre pouvoir, pour acquérir plus de confiance et surtout pour retrouver votre équilibre ?

Marina

Marina est une blogueuse et fashionista invétérée. Elle a lancé le magazine femmedigitale.net pour pouvoir s’exprimer sur des sujets féminins.