Les différents moyens de s’informer en 2019

Aujourd’hui, il y a un changement autour de la manière dont on s’informe. En effet, la digitalisation des médias est le phénomène de ces dernières années. Les gens s’informent sur internet, d’où la création de nombreux sites d’informations en ligne. Cependant, certains médias classiques tels que la télévision demeurent populaires.

Médias classiques

La télévision

Il est clair que de nos jours les chaînes d’information font une course à l’audience. Et le constat qui  a été fait est que plus les informations transmises sont choquantes/violentes, et plus l’audience est grande. Le but des chaînes d’information télévisuelles est d’avoir le plus de téléspectateurs, et cela s’avère être parfois au détriment de la transmission d’informations.

On peut prendre l’exemple des gilets jaunes, mouvement apparu en novembre 2018 et qui est toujours d’actualité. Ce mouvement a en quelque sorte fait monter les audiences sur BFMTV, CNEWS, LCI… Effectivement, des scènes de violence ont été mises en avant et souvent diffusées en boucle sur ces chaînes pour attirer des téléspectateurs.

Sites d’information

Internet permet de s’informer plus rapidement. C’est à dire que plutôt que d’allumer sa télé et de regarder les informations en boucle et d’attendre que l’on nous transmette les réelles informations dont on a besoin,  il suffit de faire une recherche internet afin de trouver ce qui nous intéresse.

Le site https://www.pressmag.com par exemple est un site d’informations à thématiques diverses : technos, économie, sports, finance, planète… Et il y’en a de nombreux autres.

Journaux papiers

La télévision reste importante, attirant encore de nombreux téléspectateurs. En revanche, les journaux papiers sont de moins en moins lus. Faute à qui ? Certainement à Internet et à toutes les nouvelles façons de s’informer. Heureusement de nombreux journaux s’adaptent et proposent une version en ligne de leur journal. C’est le cas du site lemonde.fr par exemple.

De nouvelles manières de s’informer

Pourquoi ce phénomène de digitalisation ?

La première raison est que de nombreuses personnes possèdent un ordinateur portable, un smartphone ou une tablette. On a presque tous également accès à internet, donc il est en clair beaucoup plus simple de s’informer grâce à ces outils.

Il est vrai que de nos jours il y a de plus en plus de rédacteurs web, et la presse a pris conscience de ce tournant digital. C’est pour cette raison que les chaînes d’information/presses écrites créées de plus en plus de plateformes web pour informer les utilisateurs.

On peut rédiger de plus en plus d’articles en moins de temps (5 à 10 articles par jour parfois sur un site, ou même plus). Par ailleurs, les sujets sont spécialisés, donc intéressant si l’on recherche une information précise. On peut même interagir en commentant directement l’article, et discuter avec d’autres personnes.

Internet et Fake News

Au vu de toutes ces informations, on voit l’importance qu’a internet aujourd’hui dans la manière que l’on a de s’informer en 2019. Par contre, il faut être vigilant car internet peut aussi avoir son lot de mauvaises surprises, avec les Fake news. Cette course aux clics / vues sur internet, implique parfois que des articles soient publiés sans vérifications préalables, ce qui peut s’avérer problématique. Par exemple, une information paraît sur twitter, est relayée par de nombreuses personnes. Et sans aucune vérification, un article est publié avec cette information.

Il faut être conscient du fait que tout ce que l’on voit sur internet n’est pas forcément vrai. Et il faut aussi savoir que les médias classiques n’ont pas toujours la possibilité de donner toutes les informations dont on a besoin. Donc il faut réussir à trier, et surtout à faire une analyse critique des informations qui nous parviennent sans tout prendre au pied de la lettre.

Clémence